Muhanga, Rwanda
+250788586658
info@ingabo-syndicate.org

Activité de mise à niveau des connaissances apprises du voyage d’étude effectué dans le district de Kirehe.

Created with Sketch.

Activité de mise à niveau des connaissances apprises du voyage d’étude effectué dans le district de Kirehe.

En date du 27/05/2019 les membres du Syndicat INGABO ont participé dans le voyage d’étude pour apprendre les nouvelles techniques agricole à la filière Manioc dans le district de Kirehe, secteur Mahama. Dans le cadre de transmettre les connaissances et techniques apprises de ce voyage, chaque groupe de deux personnes avait fourni la liste d’au moins 10 personnes à qui il a restitué les leçons apprises. Sachant que juste après ce voyage on était entré dans la saison sèche ainsi la restitution n’a pas eu lieu. Actuellement, comme on est en pleine saison culturale 2020A, il est la période idéale de mener des restitutions de ce voyage d’étude de façon plus profonde et détaillé. C’est dans cette optique qu’en date du 5/11/2019, on a organisé une restitution de mise à niveau des connaissances de ce voyage pour qu’avant d’aller mettre en application les techniques apprises il y ait un rappel. Ceci pour s’assurer qu’il y aura de la cohérence dans l’application de cette méthode dans différentes zones d’intervention du Syndicat INGABO.

Cette activité a eu lieu au champ qui se trouve au siège du syndicat INGABO. Après avoir échangé aux connaissances de l’un de l’autre, les participants se sont réunis dans la salle de réunion du Syndicat INGABO pour formuler ensemble des recommandations de ce qu’ils vont exécuter en faveur de leurs groupes cibles en particulier et leurs voisins agriculteurs en général.

Les étapes de la nouvelle techniques de planter les boutures de maniocs dans la fosse afin de pouvoir récolter une grande productivité par petite échelle :

– Creuser une fosse de 2m x 2m (cotés) et 60 cm de profondeur,

– Creusant, la terre de 20cm de haut est mise de son côté et celle de 40 cm restant pour atteindre 60cm est mise de l’autre côté,

– Placer verticalement un batôn pour qu’il pourra nous aider à préciser le centre de la fosse après avoir la remblayé,

– Pailler le fond de fosse par les herbes sèche pour prévenir une cohésion de la terre de fosse et celle en dessous du creusé.

– Mélanger du fumier et la terre du 20cm de haut qui était mise à côte puis la superposer  au-dessus des pailles qu’on avait mis au fond de la fosse, on fait des remblai en forme de billon qui à son sommet guidé par le signe (batôn) du centre de fosse.

– Dès que la terre mélangée avec le fumier est épuisé l’espace restante est comblé par la terre retiré de 40 cm qui était mis de son côté. Entre les bordures de la fosse et les pieds de billon on y laisse l’espace de 10cm réservé pour accueillir l’eau et la laisser s’infiltrer.

– Juste au milieu du sommet de billon on y plante obliquement faisant une inclinaison de 60o, une bouture saine de 20 à 25 cm avec pas plus de 8 nœuds dont six restent en terre et deux autres hors terre pour germer.

– Après avoir terminé, de 20 cm de la bouture planté on paille pour empêcher encore une cohésion de remblai et prévenir l’asséchement de terre. Lorsque cette technique est bien appliquée on peut escompter une productivité allant de 75kg à 90kg (par bouture de manioc planté dans une fosse).

Après avoir discuté et partagé les connaissances apprises et ce qu’ils se sont souvenu de l’un de l’autre les participants ont formulé des recommandations:

  • Par un groupe de 2 personnes qui doit faire la restitution à 10 personnes, chaque groupe doit avoir un champ de démonstration à travers lequel tout le groupe doit apprendre ce qu’il va pratiquer chez eux,
  • Partager les techniques agricoles apprises et leur importance dans les réunions communautaires (village, cellule, secteur…),
  • Mettre en place un champ model dans chaque village d’intervention,
  • Les participants venant des coopératives doivent restituer à tous les membres coopérateurs,
  • Les variétés qui doivent être utilisées pour cette technique seront seulement NAS-14 et NAROCAS-1,
  • Chaque champ model devra être identifié par un panneau montrant, l’adresse du champ, la date de plantation, la variété plantée, etc.
  • Toutes les restitutions seront bouclées et les rapports fournis au plus tard le 30/11/2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *