Muhanga, Rwanda
+250788586658
info@ingabo-syndicate.org

LE TAUX DE CONSOMMATION DE MANIOC EST TRÈS ÉLEVÉ, MAIS SA PRODUCTION EST TOUJOURS FAIBLE. QU’EST CE QUI MANQUE?

Created with Sketch.

LE TAUX DE CONSOMMATION DE MANIOC EST TRÈS ÉLEVÉ, MAIS SA PRODUCTION EST TOUJOURS FAIBLE. QU’EST CE QUI MANQUE?

La culture du manioc est l’une des principales sources de richesse non seulement pour les agriculteurs Rwandais mais aussi pour ceux de la sous région, continental et international. Les recherches prouvent qu’au Rwanda, cette filière est le troisième culture vivrière après les pommes de terre et les bananes. Cependant, bien qu’il se remarque qu’elle ait un grand nombre de consommateurs, sa production n’atteint pas le niveau de satisfaction de ses amateurs.

Selon certains analyses, la principale raison du manque de production suffisance de la filière manioc et de ses dérivés est que les agriculteurs ne trouvent pas facilement de semences de bonne qualité.

Pour augmenter la production en qualité et en quantité, stipulent les analyses, cela nécessite les efforts conjugués du secteurs public et que privé, afin que les producteurs de manioc puissent obtenir facilement des semences de qualité.

Le Syndicat INGABO dans le domaine de multiplication de semences de qualité

Pour résoudre ce problème, le protocole de collaboration tripartite entre; International Institute of Tropical Agriculture (IITA), Rwanda Agriculture and Animal Ressource Development Board (RAB) et le Syndicat INGABO travaillent conjoitement avec les coopératives de producteurs de manioc dans la multiplication des semences de qualité, afin que les agriculteurs puissent accèder aux semences resistantes aux maladies. Les boutures de manioc saines sont resistent aux differentes maladies telles que la maladie des stries brunes du manioc (CBSD) et la maladie de la mosaïque du manioc (CMD).

Au départ, le syndicat INGABO travaille étroitement avec différentes coopératives, entre autres cinq (5) coopératives de manioc dans la province du Sud; MBAKUNGAHAZE du secteur Kinazi et KOUMBU du secteur Mbuye du district de Ruhango, ABAHIZI BA CYEZA, secteur CYEZA du district de Muhanga et KOMINYA, secteur Nyamiyaga du District de Kamonyi. Le but du Syndicat INGABO est de s’assurer que tous les agriculteurs du pays trouvent des semences de manioc de qualité à bon prix et dans les meilleurs delais.

Mr. MANARIYO Victor agronome au Syndicat INGABO dit que le processus de multiplication de semences saines dans les cooperatives de manioc est en cours.

“ En collaboration avec IITA et RAB, nous avons fourni des semences de niveau pre-basique aux coopératives de manioc avec lesquelles nous avons signé le protocole de collaboration. Nous suivons leur croissance quotidiennement, ainsi que d’autres activités de multiplication ».

Mr. MANARIYO a également ajouté que le Syndicat INGABO vise à développer la chaîne de valeur du manioc, ainsi rendre disponible les semences de bonne qualité de façon permanente entre dans ses objectifs.

 » Notre objectif est de satisfaire le marché des semences de manioc de qualité à travers le tout le Pays, afin qu’aucun agriculteur qui en ont besoins ne manquent pas de semences remplissant les normes de bonne qualité« , a-t-il déclaré..

Le Syndicat INGABO multiplie des différentes variétés de manioc, y compris celles qui sont plus résistantes aux maladies, plus résistantes au changement climatique et qui ont une productivité plus élevé que celles existantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *